Imprimer

l'équipe artistique - Christophe Bihel

 

  • Christophe Bihel

Comédien, metteur en scène, auteur, adaptateur

Il travaille sept années sous la direction de Nicolas Peskine (compagnie du Hasard à Blois) où il fait de nombreuses rencontres (Roger Blin, Eugenio Barba) avant de partir vivre en Pologne en 1989 où il travaille comme acteur et metteur en scène au Théâtre Dramatique de Legnica. Il signe en Pologne ses deux premières mises en scène puis rejoint en 1992 le Footsbarn Travelling Theatre où il restera pendant dix années de voyages et de résidences à travers le monde (Inde, Afrique de l’Ouest, Amérique du Sud). Fondateur du Petit Théâtre Dakôté, Christophe Bihel est également l’auteur d’une dizaine de pièces et d’adaptations théâtrales. Entre 2005 et 2008, il écrit et met en scène deux spectacles pour les comédiens de La Cie de l’Oiseau Mouche (L’enfant dela jungle et Une odyssée). Invité par Anne-Laure Liégeois (Le Festin - CDN de Montluçon), il écrit et met en scène les deux premiers volets d’un triptyque consacré à l’œuvre d’Ovide  pour le Petit Théâtre Dakôté : Le chant du monde (2009-2010). Toujours pour le Petit Théâtre Dakôté, il écrit et interprète Le ballon en 2011 et co-écrit et co-met  en scène Rue de la Lune en 2012. En 2013 il met en scène Entourloupes (spectacle JP) , en 2015, LeMariage de Figaro de Beaumarchais et bientôt (2016/2017) La Tête ailleurs et La Brume (écriture, jeu et mise en scène). Nourrissant son travail de rencontres et de voyages, Christophe Bihel écrit et fabrique un théâtre d’histoires, populaire et pour tous les publics.

Né en 1999 à Hérisson, sur les bords de l’Aumance, Le Petit Théâtre Dakôté, fabrique de petites formes théâtrales. Outre la diffusion de son répertoire dans les théâtres, la compagnie s’attache depuis sa création à se produire en milieu rural.

Au départ, comme toujours, il y a le désir de créer avec gourmandise. L’envie « pressante » de raconter telle ou telle histoire parce que nous la trouvons belle, importante… Amusante… Nouvelle… Inconnue… oubliée ?... Ensuite il y a le « style », ce théâtre fait de contes et d’histoires, au plus près du public et pour tous les publics… C’est ce théâtre « familial et tout-terrain », petite perle à polir sans arrêt et de mieux en mieux que nous souhaitons défendre et explorer jusqu’à plus soif…

Notre démarche, nos désirs, nous conduisent assez naturellement hors des circuits traditionnels et nous poussent à concevoir la diffusion de nos spectacles comme une aventure artistique et humaine… Tisser des liens étroits réguliers entre la compagnie et le public : aller à la rencontre de tous (maison de retraite, institut pour déficients visuels, ESAT, écoles, prisons, collèges, lycées), Bref, sortir de notre « bulle » théâtrale : échanger.

 

Fil de navigation